200 millions d’enceintes connectées devraient être vendues en 2019

Les enceintes connectées comme Amazon Echo ou Google Home ont commencé à envahir les foyers et ne devraient pas s’arrêter en si bon chemin.

Crédit : Pexels.

Les ventes d’enceintes connectées en hausse

Selon les analystes de la société Canalys, le marché des enceintes connectées pourrait dépasser les 200 millions d’unités vendues d’ici la fin de l’année. Alors que 114 millions d’appareils comme les Google Home, Amazon Echo et Home Pod s’étaient vendus en 2018, les experts de l’entreprise d’analyse prévoient que ce chiffre passera à 207,9 millions d’ici la fin 2019, soit une haute de 82,4%.

« Le nombre d’enceintes connectées installées dans les foyers ne cesse d’augmenter. Cela représente une véritable opportunité de créer de nouveaux modèles commerciaux et de générer des bénéfices en plus des services de diffusion de contenu audio et musical actuels » , explique Jason Low, l’un des experts qui a travaillé sur l’étude, dans un communiqué. « Les enceintes connectées et assistants vocaux doivent devenir un intermédiaire pour offrir des services liés à l’autonomie des personnes à domicile, des nouveaux services de santé ou encore des services gouvernementaux ».

Un marché plus porteur que celui des tablettes

Les analystes de Canalys s’accordent également sur le fait que le taux d’équipement d’enceintes connectés dans les foyers sera supérieur à celui des tablettes d’ici 2021, année au cours de laquelle les ventes devraient approcher les 600 millions d’unités.

Pour l’heure, si les enceintes intelligentes rencontrent un franc succès, elles souffrent malgré tout de problèmes liés au respect de la vie privée. Récemment, Amazon a fait l’objet d’une enquête de la part de Bloomberg dont il est ressorti que des milliers d’employés de l’entreprise de Jeff Bezos analysent les enregistrements des enceintes Echo et de son assistant vocal Alexa pour « améliorer l’expérience client ». Le problème est que certains employés tombent parfois sur des enregistrements qui sont problématiques ou intimes.

À lire également
Alexa : des milliers de salariés Amazon écoutent les conversations des utilisateurs

Pour continuer de vendre leurs enceintes, les géants de la tech comme Amazon, Google et dans une moindre mesure Apple, qui est supposé de ne pas revendre les données des utilisateurs de ses appareils, devront donc se pencher sur la question de la vie privée.

Recevez par email toute l’actualité du digital