Cartographie du e-commerce : les chiffres clés au 1er semestre 2019

La FEVAD publie son rapport sur l’état du marché e-commerce au second trimestre 2019.

Le e-commerce en France se porte bien et continue sa croissance. Crédits : FEVAD.

L’e-commerce auprès des particuliers maintient sa croissance : les acheteurs sont toujours plus nombreux, achètent plus souvent et ont tendance à s’internationaliser.

100 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2019

Le chiffre d’affaires des ventes en ligne continue sa progression et maintient une croissance à deux chiffres. La FEVAD estime que le chiffre d’affaires du e-commerce dépassera les 100 milliards d’euros au cours de l’année 2019. En 2018, on compte 92,6 milliards de chiffre d’affaires, une augmentation de 13,4% depuis 2017.

Le CA du e-commerce augmente en France, avec 22% d’achats sur mobile

87,5% des internautes français achètent en ligne

Près de 9 internautes sur 10, soit 38,8 millions de français, achètent en ligne, sur n’importe quel écran. L’étude note un rôle croissant du smartphone, puisque 13,8 millions de consommateurs ont déjà effectué un achat à partir de leur téléphone, ce qui représente 33% des mobinautes le mois dernier. L’ordinateur reste encore majoritaire au niveau du CA, puisqu’il génère à lui seul 78% du chiffre d’affaires de 2018.

Une grande majorité des internautes achètent en ligne.

L’e-commerce comme source d’emploi

Le commerce en ligne est aussi un incroyable vecteur d’emploi. La plupart (51%) des dirigeants d’entreprises du secteur ont en effet augmenté leur effectif en 2018, et 49% prévoient de le faire en 2019. Pour les TPE et PME, la croissance est plus timide : 16% de ces structures on recruté au moins un salarié en 2018 et 23% prévoient le recrutement d’au moins un salarié en 2019.

Question rentabilité des e-marchands, les sites leaders sont 60% à déclarer qu’ils sont rentables, contre 53% chez les TPE/PME. 13% des sites leaders sont à l’équilibre contre 30% des TPE/PME.

Fréquence d’achats en hausse

Les consommateurs français continuent d’acheter de plus en plus de produits en ligne. 55,5% des internautes ont acheté au cours du dernier mois au T1 2019, ce qui représente une hausse de 1,3% par rapport à l’année précédente. En moyenne, chaque acheteur a effectué 39 transactions en ligne et dépensé 2420 € en 2018. Toutefois, la FEVAD note que le prix du panier moyen est en baisse. Le montant d’une transaction est de 61,5 € en moyenne, soit 6% de moins qu’en 2017.

Les principaux types de produits ou services achetés en ligne.

Le mobile sert le magasin physique

La croissance du e-commerce marque-t-elle la fin des magasins physiques ? Bien au contraire. Pour la FEVAD, e-commerce, magasins physiques et mobiles forment une « alliance gagnante ». Un bon catalogue en ligne est en effet une excellente vitrine pour les magasins. 79% des e-commerçants constatent que le site web participe à l’augmentation de la fréquentation en magasin physique, 63% estiment qu’il participe à l’augmentation du CA en boutique et 42% y voit l’opportunité d’un élargissement de la zone de chalandise.

Côté consommateurs, 28 % d’entre eux ont profité du retrait d’une commande dans un point relais ou un magasin pour y acheter d’autres produits. Le mobile quant à lui, sert principalement à faire des recherches avant achat (56%), suivre les achats en ligne (56%) ou encore rechercher et localiser des magasins (52%).

Le mobile forme une alliance efficace avec les magasins physiques.

De plus en plus d’achats à l’étranger

Enfin, le e-commerce continue de représenter une opportunité pour vendre ses produits ou ses services au-delà des frontières. « En France, la proportion d’e-acheteurs cross-border dépasse celle du Royaume-Uni et de l’Allemagne, indique la FEVAD. Plus de la moitié des sites marchands (66%), petits ou gros marchands vendent à l’international. »

En effet, 50% des acheteurs en ligne dépensent leur argent auprès des vendeurs d’autres pays (UE ou hors UE) et 40% d’entre eux achètent auprès des vendeurs d’autres pays de l’UE. « L’Europe représente aujourd’hui 30 % du chiffre d’affaires e-commerce mondial, relève l’étude. La France est le 2e marché e-commerce d’Europe après le Royaume-Uni. Ramené à la population, le Royaume-Uni est le 1er marché au monde. »

La France est le 2ème pays européen en termes de CA dans le e-commerce.

En 2018, l’Europe a généré 547 milliards d’euros de CA en e-commerce (+12% par rapport à 2017), le marché mondial a quant à lui généré 2131 milliards de dollars (+14%)

Recevez par email toute l’actualité du digital