En 10 ans, le prix des logiciels a augmenté de 62% en moyenne

Selon une étude menée par Capiche, site spécialisé dans la transparence des prix des logiciels, la hausse des tarifs en matière de software a été très forte lors de la dernière décennie.

Crédit : Getty / bumbumbo

C’est le principe même de l’inflation : les prix ont tendance à augmenter au fil des années. Heureusement, les salaires suivent (plus ou moins) le même mouvement, pour permettre à chacun de conserver son pouvoir d’achat. Mais l’augmentation des prix n’est pas la même pour tous les produits. Quand certains ont tendance à baisser (notamment les produits technologiques qui se démocratisent), d’autres flambent. Selon la dernière étude de capiche.com, c’est le cas des logiciels. Sur la centaine de titres testés, les prix ont augmenté en moyenne de 62% entre 2009 et 2019, quand le coût de la vie a augmenté de 19% sur la même période aux États-Unis. Mais cela comprend certains softwares qui ont vu leurs prix baisser. Si on s’attarde uniquement sur les hausses, elles atteignent 98% en moyenne, soit des tarifs doublés !

En regardant dans le détail, certaines catégories sont plus impactées que d’autres. Les ressources humaines, par exemple, ont vu le prix de leurs logiciels augmenter de 259% en moyenne. Les CRM ont connu une hausse de 119%, et les applis marketing de 103%. A l’inverse, les services d’appels vidéo ont baissé de 19%.

Le site explique très bien la mécanique globale d’augmentation des tarifs : alors que pendant les 10 années précédentes les services gratuits en ligne se sont multipliés (hébergement, mails, …) et que les petits prix étaient la règle pour de nombreuses applications, le postulat s’est inversé. On ne paie plus 99 cts pour télécharger une appli, mais plutôt un abonnement de 99 cts par mois. Les fonctionnalités proposées gratuitement servent de marche-pied aux versions premium, ou servent au mieux à vendre du hardware. Mais un point ne doit pas être oublié : dans le même temps, les performances offertes sont bien meilleures, les fonctionnalités plus nombreuses, les capacités plus fortes. Un mal pour un bien ?

Recevez par email toute l’actualité du digital