Facebook ajoute les cartes d’anniversaire aux stories

Ce qui est bien avec Facebook, ce qu’il nous rappelle l’anniversaire de personne à qui on ne le souhaite jamais. Alors si l’on combine cela avec un contenu que l’on utilise jamais, qu’est-ce que cela pourrait bien donner ? Des cartes d’anniversaire dans les Facebook Stories !

Durant le F8 2018, Mark Zuckerberg a annoncé vouloir faire des stories LE standard de ses plateformes. Approche intéressante qui pousse aujourd’hui Facebook à étendre ses expériences des jours d’anniversaires vers le vertical. « Aujourd’hui, nous lançons des stories d’anniversaire – une façon pour vos amis, votre famille et tous les membres de votre communauté d’ajouter des cartes d’anniversaire numériques, des photos ou des vidéos, » peut-on lire dans l’annonce sur le blog officiel de Facebook.

Il s’agira donc d’un feed personnalisé que l’utilisateur dont c’est l’anniversaire pourra alimenter avec les contenus qu’il reçoit. Ainsi, on sort du traditionnel mur Facebook rempli de messages, et on part sur une succession de stories partagées avec sa communauté.

Pour partager un contenu pour un anniversaire, « il vous suffit d’appuyer sur la notification d’anniversaire, de prendre ou de télécharger une photo ou une courte vidéo ou d’utiliser l’une de nos cartes d’anniversaire numériques, et vous obtenez instantanément un voeux d’anniversaire. Vous pouvez même ajouter une musique pour donner à votre story une bande sonore « Happy Birthday ». Ensuite, votre souhait est ajouté à la story d’anniversaire de votre ami, créant un diaporama personnalisé pour lui. »

Facebook stories anniversaire

Pour éviter de créer une fonctionnalité détestable, Facebook précise que vous ne verrez pas cette proposition pour tous les utilisateurs. Le réseau social saura identifier qui sont vos amis proches, et ne vous montrera que leurs stories d’anniversaire.

Le côté bienveillant des voeux d’anniversaire pourrait aider un grand nombre d’utilisateurs à découvrir les stories sur Facebook. Même s’ils sont déjà 500 millions à le faire chaque jour, il semblerait que ça ne soit pas assez.