Facebook aurait un logiciel pour lutter contre les fake news à son égard

Depuis des mois, Facebook lutte contre les fake news, les théories du complot, ainsi que tout autre contenu malveillant. Cependant, ce ne sont pas les seules préoccupations de la plateforme, Facebook s’inquiète également des rumeurs qui circulent à son sujet. D’après Bloomberg, le réseau social aurait un logiciel spécialement conçu pour lutter contre la désinformation sur son entreprise.

Développé en 2016, le logiciel Stormtracker a été initialement utilisé pour suivre des posts viraux en lien avec l’entreprise de Mark Zuckerberg. Il serait focalisé sur la plateforme Facebook, mais également WhatsApp. Stormtracker voit tout, et aurait suivi n’importe quelle rumeur comme par exemple « Facebook qui écouterait ses utilisateurs », ou même les statuts ridicules qui demandent aux utilisateurs de le partager s’ils ne veulent pas que le réseau social partage leurs informations personnelles. Le logiciel observe même les blagues et les mèmes à propos de Mark Zuckerberg notamment le fait qu’il ressemble à un alien. Grâce à cette vision d’ensemble sur l’avis des utilisateurs concernant leur plateforme, Facebook aurait utilisé ce logiciel dans quelques cas pour démentir de fausses rumeurs sur l’entreprise.

Facebook délaisse-t-il les autres problèmes de désinformation ?

La mise en lumière de ce logiciel prouve pour certains que le réseau social priorise le combat contre les fausses informations à son égard, tout en délaissant les autres problèmes de désinformation. Un porte-parole de l’entreprise explique à Bloomberg : « Nous n’avons pas utilisé cet outil interne pour lutter contre les fausses nouvelles parce que ce n’était pas pour cela qu’il avait été conçu et qu’il n’aurait pas fonctionné. » D’après lui, cet outil aurait été basé sur une technologie simple qui permet simplement de détecter du contenu en fonction d’un mot clé. En aucun cas ce logiciel n’aurait pu fonctionner pour remédier aux problématiques actuelles que rencontre le réseau social.

Facebook n’est pas la seule entreprise à surveiller son e-reputation, cependant un tel logiciel rappelle que la société a un large avantage sur la concurrence, puisqu’elle a en sa possession les principales plateformes sociales au monde. Cette information soulève une nouvelle fois les questions de vie privée sur Facebook, largement remis en doute avec de tels logiciels.