Google confirme que vos conversations avec l’Assistant peuvent être écoutées

Ce jeudi, Google a confirmé que certains de ses partenaires avaient divulgué à un site d’actualité belge plus de 1 000 enregistrements sonores de conversations enregistrées par Google Assistant.

Google confirme que des équipes d’experts ont accès aux requêtes audio de Google Assistant

Des fuites parmi les équipes de Google

Face à la polémique, Google s’est fendu d’un article de blog pour éclaircir la situation. La compagnie confirme qu’elle travaille avec de nombreux experts à travers le monde pour améliorer l’efficacité de ses technologies conversationnelles. De fait, ces experts ont accès à un « échantillon réduit » de requêtes vocales dans diverses langues.

« Nous apprenons que l’un de ces experts du langage a violé nos politiques de sécurité des données en divulguant des données audio néerlandaises confidentielles, a déclaré David Monsees, responsable de la recherche chez Google, dans son billet. Nous procédons actuellement à un examen complet de nos garde-fous dans cet espace afin d’empêcher que de tels comportements répréhensibles se reproduisent« .

Google tente de rassurer les utilisateurs

Le porte-parole tente de rassurer les utilisateurs en arguant que ces experts n’ont accès qu’à environ 0,2% de l’ensemble des requêtes audio pour effectuer leur travail. « Les extraits sonores ne sont pas associés aux comptes d’utilisateur sdans le cadre de ce processus, explique-t-il. Les experts ne doivent pas retranscrire les conversations en arrière-plan ni d’autres bruits, mais uniquement les extraits qui sont dirigés vers Google. »

David Monsees complète son laïus en précisant que le Google Assistant envoie les fichiers audio aux serveurs de Google uniquement quand les commandes d’interaction « Hey Google », « OK Google » ou une activation physique de l’assistant était détectée. Néanmoins, on peut émettre quelques réserves sur ce dernier point, car il n’est pas rare que Google Assistant s’active accidentellement sans que l’utilisateur n’ait fait de requête. Dans ce cas de figure, David Monsees assure que Google a mis en place un certain nombre de protections pour empêcher ces faux positifs de s’activer.

Si vous souhaitez accéder à l’historique de vos requêtes Google Assistant, voir les requêtes enregistrées et supprimer votre historique, consultez les paramètres de Google Assistant dans votre compte Google.

Recevez par email toute l’actualité du digital