Instagram va bloquer les hashtags des publications anti-vaccins

Alors qu’Instagram était vivement décrié ces derniers jours pour avoir laissé des hashtags servant à répandre des fake news anti-vaccination se propager, il a réagi rapidement en prenant des mesures concrètes. Dans une déclaration à Engadget ce jeudi 9/05, il a annoncé qu’il bloquerait les hashtags qui font apparaître des infox sur les vaccins, ou qui sont utilisés pour rassembler sous un jour inoffensif des allégations dont la fausseté a été prouvée.

La fin de la viralité des contenus anti-vaccins sur Instagram

Alors qu’auparavant Instagram se contentait de bloquer les hashtags étant explicitement de la désinformation anti-vaccination comme par exemple #lesvaccinsentrainelautisme, il va désormais s’attaquer à tous ceux servant à rassembler des infox, peu importe leur forme. Ainsi, même si le hashtag #jesoutienslavaccination était utilisé pour répandre massivement des informations erronées sur les vaccins, celui-ci devrait logiquement être bloqué.

Le blocage d’un hashtag est une sanction radicale contre sa viralité. Cliquer sur un hashtag banni ou le rechercher ne donnera absolument aucun résultat. Le groupe Facebook, propriétaire d’Instagram, a pris des mesures fortes, dans la lignée de celles qu’il avait prises pour son réseau social éponyme afin de lutter contre les groupes anti-vaccination en mars 2019.

Instagram compte aller plus loin dans ses efforts contre la désinformation anti-vaccination

Instagram ne compte néanmoins pas s’arrêter là dans sa lutte contre la désinformation anti-vaccination et les fake news dans leur globalité. Le réseau social réfléchirait à afficher un message spécifique lorsque les gens recherchent des hashtags anti-vaccinations, dans la lignée de ce qu’il propose déjà lorsque ses utilisateurs font des recherches liées aux opioïdes ou à l’automutilation. En début de semaine, il a également annoncé qu’il allait changer la façon dont les bannissements des comptes sont gérés, tout en donnant aux utilisateurs de nouveaux outils pour contester les sanctions en contrepartie. Il recherche aussi activement de nouveaux processus pour lutter contre les fake news.

Face à la montée de la défiance envers les réseaux sociaux, Facebook et Instagram s’activent énormément pour corriger leur image. Bien que Facebook se fasse régulièrement remarquer pour ses manquements en matière de respect des données personnelles, les deux réseaux font énormément d’efforts pour lutter contre les fake news et le harcèlement.