Les deepfakes auraient presque doublé en moins d’un an, et concernent principalement le porno

Une étude menée par l’entreprise de cybersécurité Deeptrace pour CNN pointe du doigt la montée en puissance des vidéos deepfakes en ligne.

Les vidéos deepfakes prennent de l’ampleur. Crédit : wildpixel / Getty

La prise de conscience des dangers que représentent les vidéos deepfakes est de plus en plus forte, au fur et à mesure qu’elles se multiplient à grande vitesse. Ces montages qui cherchent à utiliser l’intelligence artificielle pour notamment changer le visage de personnes présentes dans des vidéos ont commencé à arriver en ligne récemment. Tout d’abord grossière, leur qualité s’améliore, au point de poser des questions sur la possible manipulation qu’elles pourraient engendrer auprès de l’opinion publique. Cela concerne aussi bien des enjeux nationaux ou internationaux, comme la mise en cause de la crédibilité de certains politiciens lors d’élections, mais aussi votre vie quotidienne, avec des montages peu glorieux à votre effigie par exemple.

Une étude réalisée par Deeptrace, une société spécialisée dans la détection deepfakes, montre l’explosion de ce problème. Relayée par CNN, elle explique que le nombre de deepfakes détectés par son service est passé de 7 964 en décembre à 14 687 récemment, soit une hausse de 84% en moins d’un an. Pour arriver à ce résultat, Deeptrace analyse des espaces communautaires en ligne particulièrement concernées, comme Reddit ou YouTube, et uniquement en anglais. Sans étonnement, la très grande majorité (96%) concernent des vidéos pornographiques. 8 des 10 premiers sites du genre contiennent d’ailleurs ce genre de montages.

Si la qualité des montages reste souvent très médiocre, les progrès techniques pourraient faire des deepfakes un vrai problème dans peu de temps. Pour le moment, Deeptrace conclue que leur nombre croit significativement, mais pas encore exponentiellement. L’arrivée de sites spécialisés proposant de réaliser des deepfakes pour vous sur la base de photos pourrait également accélérer le mouvement.

Recevez par email toute l’actualité du digital