TWIL : Quand le marché du vin se digitalise

La digitalisation des secteurs est plus que présente aujourd’hui. Quel que soit le domaine concerné, aucun secteur d’activité n’échappe au digital, dans un monde où l’ensemble de la population est connectée.

C’est notamment le cas du secteur du vin. TWIL fait partie des acteurs qui ont décidé de digitaliser le secteur viticole à travers un site ainsi qu’une application que des milliers de personnes utilisent chaque jour.

Aujourd’hui, Hélène HURAND nous explique comment TWIL a réussi avec succès à faire la transition entre le physique et le digital en ce qui concerne le milieu du vin !

Sommaire de cet article

Quand la passion du vin rencontre le digital

TWIL (The Wine I Love) existe depuis 2015 et a été créé par un amoureux du vin. Erwann a en effet décidé de faire de sa passion son métier en créant TWIL et en aidant ainsi tous les consommateurs qui s’intéressent de près ou de loin au vin.

L’activité principale de TWIL est donc de mettre en relation les producteurs et les consommateurs par le biais de leur site internet twil.fr ou directement grâce à l’application qui est présente sur tous les smartphones. Avec leur récent déménagement, TWIL possède également une petite cave où sont présentes quelques bouteilles, mais cette dernière permet plutôt de vitrine et représente uniquement un complément à leur activité.

quand-le-secteur-du-vin-se-digitalise-banniere

Cependant, conseiller dans le domaine du vin n’est pas toujours quelque chose de simple. Il n’est pas nouveau que les goûts et les couleurs sont des choses personnelles et donc loin d’être objectives. C’est pourquoi vendre en ligne et retranscrire toutes les sensations et émotions que peuvent transmettre le vin est un challenge encore plus compliqué ! The Wine I Love propose donc des soirées dégustation, afin d’avoir un contact physique avec le client et proposer à ces derniers de goûter le ou les vins. Cette complémentarité entre le digital et le physique est importante, et particulièrement lorsqu’on touche au domaine du vin.

Un site et une application développées en interne

Pour proposer les nombreuses bouteilles des producteurs aux internautes, TWIL a opté pour la solution Magento. Des développeurs sont présents au sein de l’équipe de TWIL et développent (pratiquement) tout en interne, que ce soit pour le site internet ou pour l’application. Selon Hélène, développer en interne permet de garder une réelle “flexibilité” sur ce qui a été créé.

Cependant, TWIL utilise certains plugins pour déléguer certaines tâches. C’est par exemple le cas pour la création de cartes cadeaux. En fait, l’utilisation de plugin se fait vraiment ponctuellement et donc pour des tâches précises.

Pour ce qui concerne les moyens de paiement, TWIL travaille avec S-Money. TWIL ne propose encore paiement par Paypal mais uniquement le paiement classique, par carte bancaire. Un mode de paiement qui devrait sûrement arrivé dans une futur plus ou moins proche.

L’aspect digital, une barrière aux conseils ?

L’aspect conseil prend une grande place au sein de l’activité de TWIL. On peut par exemple apercevoir l’onglet “Demandez au sommelier” qui permet à l’ensemble des consommateurs d’être conseillés en fonction de leurs choix et de leurs préférences. Cet onglet est directement géré par un algorithme qui s’adapte aux réponses des internautes pour lui proposer du vin qui sera en accord avec ses goûts. Encore une fois, cet onglet a été créé en interne par l’équipe de The Wine I Love.

Le conseil et la relation client est quelque chose d’important pour l’entreprise qui met à disposition du vin, c’est pourquoi cet onglet existe. L’aspect relation client est en effet essentiel, surtout lorsqu’on touche au secteur viticole. Une offre de parrainage devrait également voir le jour dans les mois à venir. Tout un système de fidélisation est d’ailleurs en réflexion du côté de TWIL afin de capter et garder les clients qui passent par le site.

Néanmoins, l’aspect fidélisation est déjà une chose existante sur le site. L’entreprise propose par exemple des dégustations à ses plus gros et fidèles clients. Cette fidélisation ne passe pas par des bouteilles ou des produits offerts, mais plutôt par des soirées où l’atmosphère viticole se ressent et règne. TWIL l’a bien compris et Hélène le dit elle même, “le vin est quelque chose qui se partage”.

Les consommateurs de vin selon TWIL

En ce qui concerne les “cibles” de The Wine I Love, ces dernières se divisent en 2 catégories : les “Boomers” d’un côté, les Millennials de l’autre.

Les Millennials ont entre 25 et 35 ans et passent généralement par l’application. Cette génération utilise beaucoup l’application mais passe moins souvent la barrière de l’achat. Les “Boomers” eux, utilisent beaucoup moins l’application mais savent déjà ce qu’ils souhaitent acheter. C’est pourquoi la barrière de l’achat est plus facile à franchir et l’achat est donc plus conséquent.

L’application est donc très utilisée par les Millennials. Elle permet de scanner l’ensemble des bouteilles de vin pour ensuite les retrouver sur l’application et sur le site. L’application et le site ne font donc qu’un et sont synchronisés.

L’activité de TWIL est présente aussi bien sur Facebook (plutôt pour les “Boomers”) mais aussi sur Instagram (pour les Millennials). Facebook est utilisé pour communiquer de façon “classique” alors qu’Instagram permet vraiment de faire passer de l’émotion et permet au consommateur de s’immerger au sein du monde du vin. Linkedin est également utilisé pour les informations plus “corporate”. Mais l’utilisation de Snapchat et Pinterest a été “banni” afin de se focaliser sur quelques réseaux sociaux plutôt que de se perdre au sein des nombreux média sociaux.

quand-le-secteur-du-vin-se-digitalise-instagram

Les réseaux sociaux oui… mais pas que !

Le mailing est un canal qui intéresse les Boomers et qui permet de capter un nombre important de clients faisant partie de cette cible. Celui-ci permet donc de faire passer des offres à l’entreprise et de mettre en avant ses offres de façon ciblée. En fonction de la période et de la saison, ce canal est plus ou moins utilisé. Par exemple, le mailing va être particulièrement utilisé pendant les périodes de foire au vin, du Black Friday…

Le SEO est également utilisé pour toucher de nouveaux clients. Avec de nombreux produits présents sur le site, le site est très bien indexé sur les moteurs de recherche. Coté SEA, la publicité est un poil plus compliquée.

En effet, TWIL propose des offres qui concernent l’alcool, et la publicité d’alcool est interdite en France. Que ce soit sur la régie Google Ads ou la régie Facebook Ads, la mise en avant de bouteilles de vin est donc interdite. Exit le retargeting, la création de boutique, la proposition d’acheter directement sur Instagram…

Les perspectives de développement de TWIL

A l’avenir, The Wine I Love souhaite optimiser l’ensemble des fiches produits présentes sur le site. Avec ses centaines de produits, la difficulté est d’harmoniser l’ensemble des produits existant sur le site, puisque ces derniers proviennent de nombreux producteurs différents les uns des autres.

Se développer à l’international est également l’une des ambitions pour TWIL. Même si l’entreprise vend déjà quelques produits à l’étranger, vendre hors des frontières françaises est un objectif, que ce soit au niveau Européen ou même national.

Enfin, l’entreprise souhaiterait se développer grâce à de nouveaux canaux comme Youtube ou encore grâce à des influenceurs lifestyle qui pourrait mettre en avant les produits disponibles sur TWIL.